Les derniers stages moins chers
Suivez-nous

Non-respect du feu rouge

Le feu rouge est un symbole emblématique du Code de la Route. Le premier feu rouge est apparu en 1923 à Paris au croisement des boulevards Saint-Denis et Sébastopol.

Les feux rouges ont pour objectif de réguler la circulation afin d'éviter les accidents de la route. Leur respect est primordial pour une bonne cohabitation sur la route.

Griller un feu rouge : quelles sanctions ?

La règle est simple : au feu rouge, on s'arrête !

Selon l'Article R 412-30 du Code de la Route : "tout conducteur doit marquer l'arrêt absolu devant un feu de signalisation rouge, fixe ou clignotant.

L'arrêt se fait en respectant la limite d'une ligne perpendiculaire à l'axe de la voie de circulation.
Lorsque cette ligne d'arrêt n'est pas matérialisée sur la chaussée, elle se situe à l'aplomb du feu de signalisation ou avant le passage piéton lorsqu'il en existe un.
Lorsqu'une piste cyclable traversant la chaussée est parallèle et contiguë à un passage réservé aux piétons dont le franchissement est réglé par des feux de signalisation lumineux, tout conducteur empruntant cette piste est tenu, à défaut de signalisation spécifique, de respecter les feux de signalisation réglant la traversée de la chaussée par les piétons.
Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.
Toute personne coupable de cette infraction encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.
Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de quatre points du permis de conduire". 

En cas de verbalisation par les forces de l'ordre pour le non-respect du feu rouge, le contrevenant est passible :

    • d'une amende forfaitaire de 135 euros
    • d'un retrait de 4 points sur le permis de conduire

Pour les permis probatoire, la sanction est plus importante.

En cas du non-respect du feu rouge, les permis probatoire sont également sanctionnés par une obligation d'effectuer un stage de récupération de points dans le cadre de la réception de la lettre 48N.

Passer au feu orange : est-ce autorisé ?

Le feu jaune appelé dans le langage courant feu orange a pour objectif de prévenir les conducteurs que le feu tricolore est sur le point de passer au rouge.

L'arrêt au feu orange est obligatoire si toutes les conditions de sécurité sont bien respectées.

Si les distances de sécurité ou votre vitesse ne vous permettent pas de vous arrêter en toute sécurité, vous devez continuer.

Lorsque le feu est orange, vous devez ralentir pour pouvoir vous arrêter sans freinage brusque.

Selon l'Article R412-31 du Code de la Route : « tout conducteur doit marquer l'arrêt devant un feu de signalisation jaune fixe, sauf dans le cas où, lors de l'allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus arrêter son véhicule dans des conditions de sécurité suffisantes. »

Le non-respect du feu orange est passible d'une amende forfaitaire de 35 euros sans retrait de points.

Non-respect feux tricolores

Comment faire si le feu tricolore ne fonctionne pas ?

Lorsque le feu tricolore est en panne, le feu orange clignote.

En cas de panne, c'est la signalisation verticale qui s'applique. Sans signalisation, vous devez laisser la priorité à droite.

Griller le feu rouge à vélo : que risque-t-on ?

Le code de la route s'applique à tous les usagers de la route. À vélo, les règles imposées par celui-ci doivent également être respectées.

Concernant le non-respect du feu rouge, les cyclistes sont passibles d'une amende forfaitaire de 135 euros. Il n'y a pas de retrait de points pour les cyclistes.

Des radars capables de détecter le non-respect du feu rouge

De nouveaux radars plus expérimentés les uns que les autres voient le jour chaque année.

En 2015, les radars feux rouges ont été installés dans certaines villes afin de verbaliser davantage le non-respect du feu de signalisation ainsi que la vitesse des véhicules.

Peut-on griller le feu rouge pour laisser passer un véhicule d'urgence ?

En tant que citoyen, nous devons faciliter le travail des véhicules d'intérêts généraux.

Même si vous êtes à un feu rouge, et que vous bloquez le passage d'un véhicule prioritaire, vous devez le laisser passer, même si vous devez franchir le feu rouge.

Pour un refus de priorité à un véhicule prioritaire, vous êtes passibles d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 4 points sur le permis de conduire.

Concernant les radars feux rouges, pas de panique, les images sont contrôlées par des officiers de police. Si le feu a été franchi pour laisser passer un véhicule prioritaire, aucun avis de contravention vous sera envoyé.

Les véhicules prioritaires sont :

      • les pompiers
      • la gendarmerie
      • les douanes
      • le SAMU
      • les transports de détenus
      • la police nationale ou municipale
Afin d'être prioritaire, les véhicules d'urgences doivent utiliser un avertisseur sonore (sirène à deux tons) et un feu bleu clignotant.