Les derniers stages moins chers
Suivez-nous

Le radar fixe

1er installé en complément des systèmes de radar embarqué, le radar fixe est le plus fréquent, celui que tout conducteur a déjà croisé sur la route. On compte aujourd’hui 2209 radars fixes répartis sur la France entière. Il calcule automatiquement la vitesse du véhicule lors de son passage et déclenche une prise de vue si le véhicule dépasse la limite autorisée.

Installation et signalisation

Le fonctionnement des radars

Ce sont les préfets qui décident de l’installation des radars fixes. Ils optent en général pour des zones où se sont produits des accidents ayant pour cause principale la vitesse, des zones dangereuses, des lieux où la présence un contrôle par les forces de l’ordre est difficile à mettre en œuvre ou  sur des grandes distances à intervalles réguliers pour diminuer la vitesse moyenne d’un trajet.
Les radars sont en général annoncés par un panneau de signalisation en amont mais ils peuvent aussi être simplement précédés d’un radar pédagogique.

Le radar pédagogique affiche la vitesse du conducteur en lui indiquant comment il se situe par rapport à la limite (verts s’il est en dessous, rouge s’il est au dessus, il peut également afficher un message de prévention). On dénombre 1010 radars pédagogiques au 1er juin 2014, 167 sont placés en amont d’un radar fixe.

Toutefois, depuis le 15 Février 2013, le ministère de l’intérieur a pris la décision d’offrir une meilleure cohérence aux conducteurs en signalant progressivement tous les radars fixes par des panneaux de signalisation et les radars pédagogiques seront redéployés sur le territoire dans des zones de danger sans radar fixe d’ici fin 2014. Cette décision est mise en application par un arrêté du 4 Mars 2013.

Radar fixe discriminant

Le radar dit discriminant est un radar fixe qui se distingue du radar automatique classique par sa capacité à distinguer la vitesse poids lourd et la vitesse véhicule léger. Ce type de radar est donc capable de distinguer et contrôler les véhicules selon les limitations de vitesse qui leur sont spécifiques. Plus précis, il permet aussi de distinguer quel véhicule est en infraction dans le cas où plusieurs véhicules apparaissent sur un cliché. On dénombre au 1er Juin 2014 221 radars discriminants dont 36 qui remplacent des radars fixes classiques.

Marge calculée sur le contrôle radar.

Par souci d’équité, le radar prend en compte une marge d’erreur à l’avantage du conducteur avant d’éditer une contravention. La marge est calculée de manière très simple : on retire 5 km/h si la vitesse est inférieure à 100 km/h et on retire 5% si la vitesse est supérieure à 100 km/h.
Si le radar enregistre une vitesse de 99 km/h, c’est la vitesse de 95 km/h qui sera retenue.